Actualités

NEW : Vidéo sur la Pénibilité au Travail

5 entreprises adhérentes au GIE Qualité Entreprises ont participé à une démarche collective sur la prévention de la pénibilité et de l'usure professionnelle avec l'appui de l'ARACT Aquitaine.

29.06.2015

Nos missions opérationnelles

Les missions opérationnelles sont celles à l’origine de la création du GIE. Elles répondaient, notamment, aux nouvelles évolutions réglementaires concernant l’obligation d’organisation et de coordination des interventions des sous-traitants (décrets du 20 février 1992 et du 26 décembre 1994). Les missions opérationnelles s’articulent autours de trois axes : l’accueil et la formation des salariés, l’organisation et l’analyse des risques lors d’interventions d’entreprises extérieures et le suivi « terrain » de ces mêmes interventions.
 

L’accueil et la formation des salariés 

Partenaire LafargeAccueil sécurité :

Cet accueil comprend la sensibilisation aux règles de sécurité du site donneur d’ordre et/ou la diffusion des mesures de prévention décidées lors du Plan de Prévention ou du Plan Général de Coordination.

Formation au poste de travail :

Le GIE pourra assister le responsable de l’entreprise sous-traitante lors de l’accueil au poste d’un nouveau salarié en réalisant un accueil basé sur l’évaluation des risques au poste de travail.

Formation et sensibilisation des sous-traitants et/ou des donneurs d’ordres 

Le chargé de mission du GIE, de par son implication dans la politique de prévention des risques chez le donneur d’ordres et chez ses adhérents, possède une vision transverse des risques et des mesures de prévention à appliquer. Il peut ainsi créer et animer des formations pour répondre à des problématiques spécifiques (e.g. gestion du risque légionellose et amiante sur le site, mise en oeuvre des procédures de consignation, des bons de travail et des plans de prévention, information sur les règles d’intervention dans une zone à risque particulier).


  

L’organisation et l’analyse des risques lors d’interventions

Partenaires de gie qualitéOrganisation de chantiers et d’arrêts usine 

Le chargé de mission assiste les services techniques au moment de la planification des chantiers pour permettre une gestion à la source des coactivités (impact des interférences, des flux sur les chantiers, intégration des risques liés aux interfaces). Le GIE donne un avis sur les protections collectives à mettre en place. Le chargé de mission pourra également organiser l’accueil des entreprises extérieures sur le site (gestion de la zone vie « entreprises extérieures »).

Plan de Prévention, Protocole de Sécurité et Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé :

Le GIE assiste ses partenaires et ses adhérents au moment de l’organisation des réunions de travail liées aux interventions d’entreprises extérieures sur le site et anime les analyses des risques afin de définir les mesures de prévention à mettre en place. Il est un acteur majeur de la bonne application des décrets du 20 février 1992 (Plan de Prévention), du 26 décembre 1994 (Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé) et de l’arrêté du 26 avril 1996 (Protocole de sécurité).

Document Unique : 

Expert sur les méthodes d’analyse, le chargé de mission pourra conseiller et assister ses adhérents lors de la réalisation des évaluations des risques au poste de travail (Décret du 5 novembre 2001). Il s’assurera, par un travail de terrain, de la pertinence des évaluations et proposera des actions de prévention.


Le suivi des interventions

Suivi de chantier :

Le chargé de mission étant basé chez le donneur d’ordres, il assure une présence terrain quotidienne afin de détecter au plus tôt, les nouveaux risques (arrivée d’une nouvelle société sur le chantier), les dérives (non respect des mesures de prévention, actes dangereux) et les non-conformités (montage échafaudage, conduite d’engin de manutention,…). Dans le cas de chantiers importants, le GIE assistera aux réunions de suivi de chantier et interviendra lors du volet « sécurité ».

Audits des chantiers :

Lors des interventions des adhérents, le chargé de mission formalisera des audits, définira des actions correctives et assurera le suivi de ces mêmes actions. Cela permet un suivi du niveau de la prévention des sous-traitants intervenants sur un même site industriel.

Information et analyse post incidents/accidents :

Lors de faits accidentels, le chargé de mission avertira les responsables des entreprises sous-traitantes et utilisatrices par le biais de formulaire standard. Dans le cas d’accidents significatifs, il procédera à une analyse et déterminera en collaboration avec tous les acteurs, les causes de l’accident ou incident (e.g. adéquation d’une procédure, problème comportemental,…). Les actions en étant issues alimenteront la base de suivi des actions dont le chargé de mission a la responsabilité.